vendredi 21 décembre 2012

Petit guide de survie pour déconstruire le discours masculiniste


Pas toujours facile les soupers de famille du temps des fêtes, surtout quand le sujet de l’égalité entre les hommes et les femmes vient sur la table.  Question de rétablir quelques faits autour de votre repas des fêtes si le cœur (et le courage) y est, voici un bref guide de survie pour déconstruire quelques arguments masculinistes.

Qu'est-ce que le mouvement masculiniste?
Ce mouvement mets de l'avant l’idée que les hommes vont mal et que la masculinité est en crise. La plupart du temps, ce discours relie cette crise aux femmes et surtout aux avancés du féminisme qui feraient en sorte que les femmes domineraient la société québécoise. Bref, le Québec vivrait sous le matriarcat. Les hommes seraient relégués à des rôles méprisables et seraient opprimés par les femmes.

Malheureusement, ce discours a fait son chemin dans les médias et bien des gens y croient de bonne foi. Il est donc fort possible que l’oncle Yves, grand-père Bertrand ou même la cousine Marie vous parlent du «fameux» matriarcat québécois. 

Voici 3 arguments qui sont assez bien ancrés dans l’opinion populaire et qui sont souvent mis de l’avant par le mouvement masculiniste.

Décrochage scolaire des garçons
Le système scolaire ne serait plus adapté aux garçons. Les méthodes d’enseignement et les programmes seraient féminisés et décourageraient les garçons étant donné que cela ne correspond pas à leur nature masculine.

Il est clair qu’il faut viser la réussite scolaire de tous les enfants. Cependant, il est faux de prétendre que les femmes sont responsables des difficultés scolaires des garçons. Les difficultés des garçons sont, fort probablement, bien plus reliées à l’effet des stéréotypes sexistes. Pourtant, loin de remettre en question la socialisation différenciée des garçons et des filles, les masculinistes la valorisent en réclamant un retour à des modèles traditionnels d’éducation et parfois jusqu’à la non mixité des institutions scolaires.

Ces solutions mises de l’avant par les tenants du discours masculiniste se réfèrent à un modèle unique et très restreint de la masculinité. L’ouverture à la diversité constitue néanmoins une bien meilleure manière d’améliorer le rapport à l’école des enfants et de les préparer à la vie en société. La réussite scolaire passe par la réduction des stéréotypes sexuels, pas leur renforcement et leur promotion.


Suicide des hommes
Le pourcentage élevé de suicide chez les hommes est souvent associé aux avancés du féminisme, aux choix des femmes de se séparer de leur conjoint et l'absence de modèles purement masculins.

Empiriquement, il est vrai que les hommes au Québec se suicident plus que les femmes, mais il est à noter que les masculinistes, qui font grand état de ces statistiques, ne les décortiquent pas. En effet, si on s'attarde aux catégories d'hommes les plus à risque, on retrouve les amérindiens, bisexuels et homosexuels. Chez les bisexuels et homosexuel, c'est souvent la pression sociale à se conformer au modèle hétérosexuel qui amène une détresse. D'ailleurs, les propos des masculinistes ne s'attardent qu'aux suicides des hommes blancs hétéros séparés ou divorcés.

La préoccupation seulement face au suicide des hommes occultent ceux des femmes. Effectivement, pour certaines tranches d'âge celles-ci se suicident même plus que les hommes. Pour les 30-49 ans en 1999-2000, il y a eu 5,2/10 000 suicides chez les femmes et 4,8/ 10 000 suicides chez les hommes.

Si on tient compte des tentatives de suicide, selon les statistiques, les femmes en font plus que les hommes ou se retrouvent à égalité. Comment expliquer la plus forte mortalité des hommes? Et bien, les femmes ont une tendance à se tourner moins souvent vers des méthodes plus meurtrières (arme à feu, monoxyde de carbone) soit parce qu'elles n'y ont pas accès, qu'elles ne sont pas familières avec celles-ci ou que leur socialisation ne les encourage pas à opter pour ces méthodes.

De plus, les causes des suicides sont variées et multiples. Le suicide est une problématique complexe qui ne peut se réduire à dire que les hommes souffrent à cause des femmes.

Garde partagée des enfants
Le système judiciaire serait corrompu et favoriserait de manière systémique les femmes dans l'attribution de la garde des enfants. 

L'attribution de la garde des enfants que les parents soient mariés, unis civilement ou conjoint de fait est encadrée juridiquement. La notion de l'intérêt de l'enfant est un pilier central de ces lois. Pour restreindre le droit d'accès d'un parent, le système judiciaire doit avoir la preuve que le parent à un comportement qui peut aller à l'encontre de l'intérêt de l'enfant.

D'ailleurs, les cas qui se rendent jusqu'au juge pour trancher sont assez rares. En effet, les parents la plupart du temps s’entendent à l'amiable ou passent par un processus de médiation qui vise à trouver une entente. Une fois cette entente faite, le tribunal ne fait que l'entériner. C'est dans environ 12% des dossiers que les parents ne parviennent pas à s'entendre sur la garde et où le juge devra prendre une décision. La plupart des choix concernant la garde des enfants ne proviennent donc pas du système judiciaire, mais d'un accord mutuel entre les parents.

Pour en savoir plus sur le sujet :

Le livre Le Mouvement masculiniste au Québec : l'antiféminisme démasqué sous la direction Mélissa Blais et Francis Dupuis-Déri

Et une vidéo de Katerine Martineau, diffusée par Vidéo distorsion, qui déconstruit plus largement l’argumentaire masculiniste.



On se laisse sur une petite BD! Joyeuses fêtes à toutes!

1) Je ne suis pas féministe, mais
2) Seulement attendre là et être décorative est un peu ennuyant
3) Finalement, je suis vraiment féministe

dimanche 2 décembre 2012

SONDAGE: Le palmarès de la honte 2012

*SONDAGE TERMINÉ* Vous pouvez voir les résultats ici.

Bonjour à toutes, amies furiesques!

Nous ne sommes pas très actives ces derniers temps, mais nous sommes de retour juste à temps pour faire élire notre sexiste préféré-e de l'année! La lutte sera féroce, car malheureusement les manifestations de sexisme n'ont pas cessé depuis l'an dernier. La liste des candidat-es est variée. Bonne chance pour faire votre choix! Nous révèlerons la personne/chose gagnante au début du mois de janvier!

La personne/chose sexiste de l'année 2012?
François Legault
Produits inutiles pour femmes
Les Républicains
Groupe Facebook Toutes des folles
Rona Ambrose



Les candidatures plus en détails!

Dans le coin sud: François Legault sous son meilleur jour

Durant la campagne électorale québécoise qui s'est achevée récemment, le candidat François Legault nous a offert quelques perles de sagesse. 

À la suite d'un sondage affirmant que l'électorat féminin le boudait, Legault affirmait que:

 " Le changement, c’est sûr que ça amène toujours une période d’incertitude donc ça inquiète certaines personnes mais je pense qu’on est rendus à l’étape où on n’a pas le choix de faire ces changements puis c’est ce qu’on va essayer d’expliquer aux femmes du Québec".
 Sa stratégie pour convaincre les femmes: 

«Je vais essayer d'examiner ce que je peux faire pour plaire davantage aux femmes», a dit François Legault, s'interrogeant sur sa tenue vestimentaire. «Cravate, pas de cravate?»

Pourtant, il est loin de les avoir convaincues, entre autre lorsqu'il affirme que les femmes, plus précisément les enseignantes, sont moins préoccupées par le salaire que les hommes. Il propose donc d'augmenter le salaire des enseignant-es pour attirer plus d'hommes en éducation.

 «Les garçons attachent plus d'importance que les filles au salaire, cela explique pourquoi des garçons vont devenir ingénieur plutôt qu'enseignant», laisse-t-il savoir.
Donc, à défaut de gagner les élections, gagnera-t-il notre sondage? 


Dans le coin est: Produits stupides pour femmes

Malgré tous les progrès effectués par les femmes, malgré les innombrables preuves que les femmes et les hommes peuvent s'intéresser aux mêmes choses et consommer les mêmes produits, les concepteurs et publicistes s'entêtent à créer des produits ridicules ciblant les femmes. Par exemple:

Le tout nouveau modèle de Honda Fit "She's": En résumé, la voiture est rose et elle réduit les rides à l'aide de ses vitres qui bloquent les rayons ultraviolets et son système d'air climatisé qui améliore le teint. WOW.


Second produit: Les stylos Bic for Her
Personne ne peut mieux le ridiculiser qu'Ellen Degeneres dans ce vidéo!


 En avez-vous assez du marketing rose et idiot prenant les femmes pour des nunuches?

Dans le coin nord: Les Républicains apologistes du viol 

Dans les derniers mois, nous avons aussi eu la chance de subir une élection présidentielle aux États-Unis. Comme d'habitude, les Républicains en ont profité pour se montrer sur leur jour le plus glorieux. Plus de cinq candidats républicains nous ont offert des faits(!) sur le viol dont nous n'avions jamais entendu parler.

Prenons d'abord Todd Akin qui s'est fait un plaisir de nous apprendre des merveilles sur le coprs féminin. Saviez-vous que lorsqu'un viol est "légitime", le corps va magiquement bloquer le sperme et que la femme ne pourra tomber enceinte? Non, hein? Eh oui, donc si vous tombez enceinte après un viol, bien ce n'en était pas un. Désolée de vous l'apprendre.

Un autre candidat, Roger Rivard, s'est contenté de dire que certaines femmes sont juste "faciles" à violer. Après avoir provoqué un tollé avec cette déclaration, il a tenu à clarifier ces propos. Ce que nous en comprenons par la suite, c'est que même si la relation est consensuelle le soir, elle peut être devenue un viol le lendemain si la jeune fille a besoin de se justifier auprès de ses parents ou pour une grosses non désirée.  Bravo pour encourager l'idée que les femmes ne font qu'utiliser les accusations de viol à leurs propres fins.

Enfin, pour tourner le fer dans la plaie, Rick Santorum et Richard Murdock ont tenté de nous consoler en nous disant qu'au fond, si un enfant naissait des suites d'un viol, il s'agissait d'un "cadeau de Dieu"...  Je vous laisse méditer là-dessus.

Malheureusement, il ne s'agit que de quelques affirmations horribles parmi une tonne. Le tableau sur la droite en témoigne.

 Est-ce que les apologistes du viol vous ont convaincues de voter pour eux? Ça les consolerait peut-être d'avoir tous perdu leurs élections.





Dans le coin ouest:  Groupe Facebook Toutes des folles

Facebook n'en finit plus de nous prouver sa tolérance envers les groupes misogynes et haineux. Le groupe misogyne Toutes des folles a dû être fermé par des militant-es anti-fascistes. Ce groupe faisait l'apologie de la violence envers les femmes sous toutes ses formes et se plaisaient à dire qu'elles étaient toutes folles. Ils produisaient et vendaient des autocollants TDF et les apposaient un peu partout sur leurs voitures et vitrines de commerces. Voici deux exemples parmi tant d'autre de leur stupidité.




À ceux et celles qui pourraient penser qu'il ne s'agit que d'humour inoffensif, il faut voir comment ils se justifient auprès des médias qui les ont interrogés.

Questionnés dans un stationnement de la ville, des membres ont défendu l'existence du groupe TDF. « Ça prouve la vérité, il y en a qui sont folles dans la tête! », déclare Thomas Vermeron.

Pour Jean Stéphane, le site est en réaction aux critiques de femmes envers les hommes. « On dirait qu'on essaie de se venger, c'est comme un petit trip personnel », affirme-t-il.

 Alors, allez-vous vivre votre propre petit trip personnel en votant pour eux?


Dans le coin centre:   Rona Ambrose

Les Conservateurs du Canada n'en finissent plus d'asséner des attaques à notre droit à l'avortement. L'une des dernières en lice était le projet de loi M-312, présenté par le député Stephen Woodworth. Ce projet visait à étudier le foetus en vue d'éventuellement lui accorder le statut de personne dans notre code criminel. Cette action entraînerait une criminalisation du droit à l'avortement. Il s'agit là de l'objectif explicite du député. Bien qu'il mériterait lui même une place dans ce palmarès, c'est la ministre de la condition féminine Rona Ambrose qui s'est particulièrement illustrée en votant POUR le projet de loi. Une ministre de la condition féminine qui vote en faveur d'un projet de loi anti-choix.... OK.... Nous n'avons rien d'autre à dire là-dessus.

Est-ce que ce sera la candidate qui fera frémir votre utérus?


À vos votes! Les résultats à venir! Joyeuses fêtes à toutes!

Les Furies

samedi 13 octobre 2012

Pour en finir avec la "pop" culture du viol

    AVERTISSEMENT: Cet article traite de viol et de violence sexuelle.
    Ça nous arrive à toutes de se faire désagréablement surprendre par une scène de viol lorsqu'on regarde la télévision, un film, qu'on lit un roman ou qu'on joue un jeu vidéo. Ça nous arrive à toutes de serrer les dents devant la violence, de détourner le regard pour l'éviter, de fermer le livre par dégoût. Ça nous arrive à toutes parce que le viol est partout, tout le temps.

     

     Nous vivons dans une culture du viol. C'est-à-dire "une culture dans laquelle le viol et la violence sexuelle sont communs et dans laquelle les attitudes, normes, pratiques et médias normalisent, excusent, tolèrent et même approuvent la violence sexuelle. Des comportements associés à la culture du viol sont: blâmer les victimes, objectiver sexuellement et banaliser le viol."

  



     On a eu plus que notre part d'exemples de tout cela dans les dernières années. Il y a tous les cas où les femmes sont "responsables" de leur viol à cause de leur habillement, de leur comportement, de leurs habitudes de vie. Il y a tous les cas où les agresseurs sont acquittés parce que la justice refuse de croire les victimes, etc.

      Au delà de la triste et choquante réalité que vivent les femmes tous les jours, on est confrontées à des représentations (plus ou moins graphiques et violentes) du viol et de la violence sexuelle tout autour de nous, en tout temps. Les auteur-e-s de romans, pour la télévision, les films, etc, l'utilisent à toutes les sauces. Le site TV Tropes, qui regroupe les tendances ou les clichés que l'on retrouve continuellement au cinéma, dénombre pas moins d'une soixantaine de "tropes" liés au viol et au harcèlement sexuel. Je vous laisse explorer la liste.

     Il y a des cas où le viol est utilisé paresseusement comme moyen de choquer facilement les gens. C'est le cas des blagues de viol qui sont utilisées à profusion dernièrement dans les sitcoms américaines, mais aussi par des humoristes bien connus. Il semble que ce soit un must de briser les barrières et conventions en faisant des blagues sur le viol.(sic) Il y a eu un cas aux États-Unis où un humoriste sur scène se plaisait à dire que les blagues de viol était toujours drôles. Quand une spectatrice choquée lui a dit qu'au contraire ce n'était jamais le cas, il a répondu quelque chose du genre: "Ce ne serait pas drôle si une femme se faisait violer par cinq hommes? Ici, maintenant?" Suite à l'hilarité de la foule et à son malaise personnel, la femme a quitté l'endroit. Après qu'elle ait dénoncé l'évènement sur Internet, de nombreux autres humoristes se sont portés à la défense de ce comédien. Kate Harding propose ici "15 blagues de viol qui fonctionnent."

     Dans les films et à la télévision, le viol sert à choquer. Il sert aussi de prétexte pour montrer de la nudité et titiller les spectateurs. Dans les dernières années, j'ai vu des scènes de viol vraiment atroces à l'écran et très peu d'entre elles me semblaient "justifiées". Prenez n'importe quel film où une bande de personnes sont prisonnières, dans un monde post-apocalyptique ou juste dans un monde violent et vous êtes sûres d'en trouver à profusion. Je pense à L'aveuglement, The Girl with the Dragon Tattoo, 28 jours plus tard... Le viol est ici utilisé pour montrer la barbarie d'un monde maintenant sans règle, bla bla bla. Le problème, c'est que ça représente plutôt ce qui se passe actuellement à tous les jours. Il faut savoir questionner la pertinence d'une scène de viol dans un film. Qu'est-ce que la scène apporte? Est-elle nécessaire à l'histoire? Le personnage aurait-il pu se développer autrement? Y avait-il d'autres manières de le présenter?

     Il y a aussi le viol comme façon de nous faire "aimer" une protagoniste, de la victimiser. Ça sert dans le cas où la femme va ensuite chercher une vengeance ou dans ceux où elle va devenir une super ninja à cause de son expérience, etc. Par exemple, le tout nouveau chapitre de la série des jeux Tomb Raider nous présente une nouvelle origine pour Lara Croft. Dans la bande-annonce du jeu, on voit que Lara subit une tentative de viol. On peut se demander ce que cela apporte au personnage, considérant tous les autres évènements traumatisants qu'elle doit apparemment subir dans le jeu. Quand on lui demande pourquoi rendre Lara si vulnérable, le producteur exécutif répond que les joueurs vont avoir envie de protéger Lara (parce que c'est une femme!). C'est dommage, parce que c'est une représentation des femmes de plus qui ne sera plus "positive". Malgré l'accent mis sur sa poitrine, Lara était un personnage intelligent et aventureux. Elle se retrouvera maintenant dans une situation où elle est victime et doit être protégée.

     Finalement, on a récemment demandé à une auteure de Fantasy "quand son personnage allait être violé, car c'était nécessaire pour que son histoire soit réaliste." Elle a répondu ce qui suit: 

Le viol en fiction peut être une chose puissante et importante. Il peut être utilisé pour faire d'importantes déclarations ou pour pour faire avancer une histoire importante. C'est important de montrer des choses inconfortables dans la fiction. Je ne dis pas qu'il ne faut jamais écrire sur le viol. Mais le viol en fiction peut aussi être problématique et dénigrant quand il est utilisé pour remettre des héroïnes impudentes à leur place.
Je ne veux pas écrire ça. Je ne comprends pas, ne vais pas comprendre, refuse de comprendre pourquoi le viol doit être sur la table pour chaque histoire avec une femme protagoniste ou même un personnage féminin secondaire fort. Pourquoi est-il assumé que je suis "irréaliste" quand je dis qu'aucun de mes personnages ne sera violé? Pourquoi cela "enlève-t-il la tension de l'histoire"? Il y a déjà assez de tension sans que j'écrive à propos de quelque chose qui me fâche moi et plein de mes lecteurs. Merci. (Ma traduction.)

Notre culture du viol est tellement étendue, tellement incrustée partout que tout cela ne représente qu'un infime survol de la réalité. Le problème, ce n'est pas que l'on entende parler de viol, que l'on retrouve le viol dans la culture populaire. Au contraire, il a fallut tellement de temps pour le sortir du secret, pour oser en parler. L'idée n'est surtout pas d'effacer la question du viol de nos représentations culturelles, mais plutôt de cesser de l'utiliser comme un raccourci paresseux et offensant pour servir des buts de comédie, d'horreur ou de victimisation. La violence sexuelle est une réalité et comme toutes les autres réalités, elle doit être visibilisée. Mais il est plus que temps que l'on se questionne sur la manière dont cela est fait actuellement et que l'on cesse d'accepter d'être exposées à de la violence gratuite tous les jours.

mercredi 12 septembre 2012

Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes & Sisters in Spirit 2012





La journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes est organisée simultanément par plusieurs CALACS (Centre d'action et de lutte contre les agressions à caractère sexuel). Elle se déroule généralement le 3e vendredi de septembre. C'est un moment pour dénoncer la violence sexuelle faite aux femmes en plus de sensibiliser la population à cette réalité.  

Pour leur part, les vigiles de Sisters in Spirit, organisées par l'association des femmes autochtones du Canada, se tienne le 4 octobre afin de commémorer la vie des femmes autochtones disparues et assassinées.

Simple article pour faire une petite liste de ce qui allait se passer au Québec et les alentours ainsi que vous invitez à participer à ces activités (ou même à prendre des initiatives et à en organiser)!

Si jamais vous connaissez des activités qui ne se retrouvent pas dans la liste simplement nous écrire ; lesfuries@gmail.com

-Drummondville
Marche de Solidarité
Beau temps, mauvais temps
Vendredi le 21 septembre 2012
18h30
Départ Parc Woodyatt
Page facebook de l’évènement

-Québec 
La rue, la nuit, femmes sans peur!
Le vendredi 21 septembre, marchons pour contrer la peur, mobilisons-nous pour dénoncer la violence sous toutes ses formes, réclamons notre droit de prendre la rue, la nuit, sans peur.

Depuis la fin des années 70, des femmes de plusieurs pays se mobilisent sous le thème « La rue, la nuit, femmes sans peur » ou « Take back the night » pour protester contre les agressions sexuelles, le harcèlement, les violences envers les femmes, pour revendiquer le droit des femmes à occuper l'espace public la nuit, comme le jour. À Québec, c'est un rendez-vous le 3e vendredi de septembre !


Rendez-vous à l'AgitéE (251, Dorchester) le 21 septembre:
20h00 Discussion sur la peur, la violence et la résistance
22h00 Début de la marche
23h00 Soirée dansante avec Djettes qui rockent.

Cette soirée se veut une soirée en non-mixité élargie qui s'adresse aux femmes et aux personnes qui vivent des oppressions, des violences et des peurs dans l'espace public.

Nous vous attendons !

Des féministes de Québec
Page facebook de l’évènement

 
-Trois-Rivières
Journée d’Action Contre la Violence Sexuelle Faite aux Femmes
Vendredi 21 septembre 2012
Nous vous invitons au salon Laurentide de L'Auberge des Gourverneurs à Shawinigan lors d'un 5 à 7, au lancement d'une capsule vidéo. Dans cette dernière, vous découvrirez les messages percutants de personnalités masculines de la Mauricie. Vous êtes priez de confirmer votre présence avant le 12 septembre au 819-373-1232. Le co-voiturage est possible.
Site web du CALACS organisateur


-Lévis
La rue, la nuit, femmes sans peur!
21 septembre 2012
20h
Cette année, le départ se fera du stationnement du magasin Ô Génie Bleu de Lévis
24 Charles A Cadieux à Lévis

Dans le cadre de la journée d'action contre la violence sexuelle faite aux femmes, nous marcherons pour démontrer notre solidarité envers toutes les femmes victimes d'agressions.

Nous nous réapproprions la nuit et les rues de Lévis pour dire haut et fort que les agressions doivent cesser afin que toutes les femmes puissent circuler en toute sécurité, dans le respect de leur intégrité et avec dignité.
Page de l'évènement

-Maniwaki
Présentation de la pièce COUPS de Foudre du théâtre PARMINOU
Vendredi 21 septembre 2012
19h00
À l'auditorium de la Cité étudiante de la Haute-Gatinea, 211 rue Henri-Bourassa
Page facebook du CALACS organisateur

-Sherbrooke
Marche pour la journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes

Afin de souligner et de sensibiliser la population sur la problématique des agressions à caractère sexuel, le Calacs de l’Estrie et plusieurs autres organismes desservant la région s’apprêtent à commémorer la «Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes », le 21 septembre.

Une marche qui partira du Marché de la gare à 19h, pour finalement se terminer par un rassemblement sur la Place de la cité, fera partie des actions planifiées qui nous permettront de prendre position contre toutes sortes de violences envers les femmes.

Également, cette activité vous permettra de vous solidariser avec les victimes et leurs familles.

Venez en grand nombre pour crier nos slogans!
Page facebook de l’évènement

-Val-D'Or
Marches symboliques avec animation
Vendredi  le 21 septembre
19h
Salle des Chevaliers de Colomb (1, La Verendrye)
Gratuit

Activités de la soirée :  
Chorégraphie de la troupe de danse Spect O art  
Témoignages de survivantes  
Goûter et plus encore.

Programmation en journée:
Marches dans chaque secteur de la MRC

Kitcisakik
10 h départ devant le Centre de santé

Senneterre
10 h départ au coin de l’école secondaire La Concorde   

Lac Simon
14 h départ devant le Centre de santé

Malartic
14 h départ au coin de l’école secondaire Le Tremplin
-Gatineau
Marche pour dénoncer la violence sexuelle faite aux femmes.
Jeudi le 20 septembre 2012 
18h-20h

Les femmes ont le droit d'être en sécurité partout; tant dans les lieux privés que publics.

Nous partirons du Parc Moussette et marcherons sur le boulevard Taché. Le parcours est de 2 km et prend fin au coin de la rue Montcalm et du boul. Taché.

Du stationnement est disponible au Parc Moussette. Pour celles ne souhaitant pas marcher pour le retour, le CALAS met à votre disposition des billets d'autobus.

Nous vous encourageons à amener une lampe de poche.
Page facebook de l’évènement

-La Malbaie 
Visionnement du film « Ces crimes sans honneur » de la cinéaste Raymonde Provencher
Vendredi 21 septembre 
14h00
Au cinéma de La Malbaie
Activité est gratuite mais nous vous demandons de vous inscrire à l'avance en téléphonant au Centre :   418.665.7459
Covoiturage possible sur demande.
Page web du CALACS organisateur


Vous pouvez également contacter votre CALACS le plus près pour savoir si elles ont organisé un évènement : Coordonnées des CALACS

-St-Rémi 
 Distribution de tracts de sensibilisation et activités

21 septembre

Pour celles qui le désirent, le transport sera fourni à partir du CALACS jusqu’à Saint-Rémi. On vous accueille à 18h00 et le départ se fera à 18H15.

Pour celles qui se rendent directement à Saint-Rémi, le rassemblement aura lieu dans le stationnement de l’église vers 18h30.

Pour celles qui le désirent, il y aura un rassemblement social suite à l’activité (vers 20h30).
Page facebook de l'évènement

-Montréal
Vendredi 21 septembre
Nous vous invitons à un rassemblement à la Place Émilie Gamelin (métro Berri UQAM), à 20h00, vêtues de rouge et de violet.
Page facebook de l'évènement

Évènements le 4 octobre

-Ottawa
Take back the night
7th annual sisters in spirit vigil
6h15 pm Vigil and Rally at the Parliament Hill
7h15 pm The March
8h pm Info Fair Ottawa City Hall 110 Laurier Ave. W.
Sign Language Interpreters available
For more information : 613 230 6700 or send an email communityevents@wiseottawa.ca or familiesofsistersinspirit@gmail.com

-Montréal
7ième édition de la Marche et veille commémorative Sisters in Spirit
Jeudi, le 4 octobre
18h-20h30
Parc Emilie Gamelin, Berri & St. Catherine
Métro Berri

Page facebook de l’évènement


dimanche 9 septembre 2012

Make Your Own Sandwich.

"Bonne histoire, bébé. Maintenant
va me faire un sandwich." On le
retrouve souvent sur des t-shirts.
Toutes celles qui passent le moindrement de temps sur Youtube ou Internet en général ont déjà vu une blague de sandwich. Toutes celles qui commentent sur Internet se sont probablement fait répondre une blague de sandwich. La blague est simple: Une femme exprime une opinion (généralement "féministe", mais pas seulement) et quelqu'un lui répond d'aller dans la cuisine et de faire un sandwich. Je trouvais ça un peu ridicule au départ comme sujet, mais après avoir fait un peu de recherche pour ce post, je suis complètement dépassée par la quantité de trucs horribles que j'ai trouvés. Je n'ai vraiment pas tout mis, je n'ai pas mis le pire non plus.

On peut identifier deux types de personnes faisant cette blague. Les sexistes et les "rétro sexistes".



Old Plain Sexism: 

"Si vous regardez Cendrillon à l'envers,
c'est à propos d'une femme qui apprend
quelle est sa place."
Cette blague a pour but principal de rappeler aux femmes quelle est leur place dans ce monde: La cuisine. Elle est utilisée dans les commentaires pour dénigrer l'avis d'une femme (présumée, car avec l'anonymat qu'offre Internet, les "blagueurs vont souvent se baser uniquement sur l'identifiant de la personne ou la teneur de son commentaire pour déterminer le sexe) sur un sujet sur lequel on juge qu'elle n'a pas la capacité de s'exprimer. La blague sert de censure en bloquant les discussions et en dénigrant l'interlocutrice. On parle d'une volonté de revenir en arrière à l'époque bénie où les femmes demeuraient dans leur cuisine et et surtout ne s'exprimait ou n'exprimait jamais de désaccord en public avec les hommes. Le sois belle et tais-toi à son meilleur.




On retrouve souvent la blague
dans le cadre des jeux vidéos en ligne.


Ce genre de comportement-là est une forme de contrôle social des femmes. On tente de miner leur envie de s'exprimer en les dénigrant, voire en les menaçant. Si vous doutez qu'il peut s'agir d'une forme de violence psychologique et verbale,  voyez les exemples suivants. (Attention, certaines images représentent des cas de violence physique.) 












"Elle ne m'a pas fait de sandwich. Elle l'a mérité."



Ça, c'est la face extrême de la médaille. On aurait tort de penser que parce que c'est sur Internet et que ce sont des blagues, ça n'a pas d'impact réel sur les femmes qui les voient ou les reçoivent. Les menaces de violence, même virtuelles, visent à rappeler  à toutes les femmes que du simple fait de leur sexe, elles sont en danger. Quand on sait qu'il y a de plus en plus de cas de féministes actives sur le net qui reçoivent des menaces de mort et de viol et dont l'adresse est révélée publiquement, ça remet les choses en perspective.






Malgré tout, la deuxième face de la médaille est aussi insidieuse.


  "Ce n'est pas sexiste, c'est de l'ironie!"

Femmes ninjas: Vous préparant silencieusement
des sandwiches.
La deuxième catégorie de personnes qui vous feront cette blague sont les geeks, progressistes, prétendument féministes qui trouvent ça donc bien drôle et ironique de faire une blague de sandwich. Il s'agit de ce qu'on appelle le rétro sexisme. En gros, parce qu'un vidéo, une publicité, une blague est tellement ouvertement sexiste que tout le monde s'en rend compte, ça en devient ironique. Parce que tout le monde sait que c'est sexiste (s'applique au racisme et autres discriminations aussi), on peut en rire. Rien n'est plus faux. (Cliquez sur le lien pour de très bons exemples dans la publicités.)






Si les femmes pensent qu'elles ne sont pas faites pour
cuisiner, pourquoi ont-elles du lait et des oeufs à
l'intérieur d'elles?

Il s'agit en réalité de sexisme au même titre que tout le reste. Le fait que ce soit sous forme de blagues, que ce soit absurde, exagéré, ridicule n'enlève rien au sens de ce qui est dit. 
Pire, non seulement, nous nous heurtons à ces blagues et commentaires sexistes sans arrêt sur le net, mais de plus en plus de nos amis, partenaires, alliés militants nous font verbalement les mêmes blagues dans la vie de tous les jours. Ces personnes le font souvent innocemment, mais ça ne change rien au fait que ce n'est pas drôle et que c'est d'autant plus offensant quand ça vient d'un ami qui se dit féministe ou progressiste. C'est important de dénoncer le sexisme de ces blagues, en particulier à ceux qui pensent n'être pas sexistes en les faisant.









Bref, on retrouver de tout sur Internet, le meilleur et le pire, mais il ne faut pas oublier les répercussions que ça peut avoir sur nous et dans nos milieux. L'avantage qu'on a, c'est qu'on peut se réapproprier se qui est utilisé contre nous et s'exprimer sur ces enjeux. Amusez-vous!

En terminant...

Comment on appelle les hommes
qui font des blagues de "femmes
dans la cuisine"? Célibataire.

mardi 7 août 2012

Anatomie 101 - Hymen

Les féministes se font parfois reprocher de trop parler de sexe, plus précisément de leur sexe, le vagin. Cela rend certaines personnes inconfortables, ça en dégoûte d'autres. Plusieurs trouvent qu'il s'agit de quelque chose de privé dont on ne doit pas discuter sur la place publique. On a vu récemment au Michigan le cas d'une démocrate ayant été bannie d'un débat sur un projet de loi anti-avortement pour avoir utilisé le terme "vagin". Inutile de souligner le ridicule de cette situation considérant que le vagin était au centre du débat.

Malgré le fait que la sexualité soit infiniment plus présente sur la place publique, dans les médias, à la télévision, etc, les détails de l'anatomie féminine sont toujours tabous. J'ai trouvé un vidéo très intéressant qui démystifie ce qu'est l'hymen (voir plus bas). J'ai appris beaucoup en le regardant et je présume que ce sera la même chose pour la plupart des gens qui le regarderont. On comprend à quel point certains mythes ou tabous peuvent influencer notre vie, notre façon de la vivre, d'en interpréter les différentes étapes. Si on prend l'exemple de l'hymen, la désinformation dont la plupart des gens sont victimes renforce d'une part l'importance exagérée accordée à la "virginité" et à sa "perte", mais aussi comment une fille se préparera à cette 1re relation sexuelle, l'appréhension qu'elle ressentira par rapport à l'évènement, etc. Bref, ne pas connaître son corps et son fonctionnement peut causer du stress, des douleurs inutiles, etc. Ce qui me ramène aussi à l'importance de l'éducation sexuelle de qualité dans les écoles. J'en ai déjà parlé, mais c'est tellement en enjeu fondamental pour plein de raisons. Et pas une éducation sexuelle seulement centrée sur la génitalité et les maladies transmissibles sexuellement mais une éducation qui fait la promotion du respect de soi, de l'importance des relations basées sur le consentement et l'égalité et surtout qui évite de créer de la culpabilité en déterminant des normes arbitraires concernant une sexualité saine.

Donc, voici l'excellent vidéo de Laci Green. Je vous conseille de parcourir son channel Youtube, elle a plein d'autres vidéos intéressants. Pour avoir les sous-titres français, vous devez visionner le vidéo directement sur youtube et cliquer sur le petit "CC" dans le bas du vidéo.





mercredi 18 juillet 2012

Bingo féministe!

Dernièrement l'article Bingo féministe et “mansplaining” ainsi que des conversations ardues sur les médias sociaux au sujet du féminisme m'ont donné le goût de revoir les versions de bingo féministe et d'en adapter spécialement pour la situation au Québec, le premier est plus général et l'autre fait état du récent débat assez virulent autour de l'humour sexiste.

Un bingo féministe? C'est tout simple! Vous passez un mauvais moment à débattre pour une énième fois sur le féminisme et on vous sert les clichés habituels. Et bien, pourquoi ne pas remplir cette grille de bingo, question de rendre la tâche plus distrayante!

Vos adversaires lors de vos joutes verbales vous servent une phrase classique qui ne figure pas au tableau ? Faites nous en part dans la section commentaire plus bas!







Voici d'autres bingo qu'on peut retrouver sur le web!


Un bingo pour les féministes qui jouent à des jeux vidéos!

                                   Une version en anglais (qui a grandement inspiré notre version)






Une version sur les commentaires que recevaient un blog




Une version sur les arguments sexistes dans le milieu de la bande dessinée





Une version sur ce qu'on entend sur les agressions sexuelles